Histoire du pneu: à qui doit-on son invention ?

Pneu de 1905 pendant le concours de la roue à Puteaux

Comme toutes les grandes inventions, le pneumatique a une histoire compliquée, faite de brevets annulés, d’éclairs de génie et enfin de succès. Car si aujourd’hui les pneus garnissent nos voitures, nos vélos et même nos tramways et avions, il n’en était pas ainsi jusqu’en 1890, date approximative où le pneu a commencé à se démocratiser.  Alors à qui doit-on le premier pneu ?

Le pneu a quatre inventeurs !

Robert William Thomson est le premier à imaginer l’ancêtre du pneu, sous la forme de bandes de caoutchouc fixées sur la roue d’un vélo. Il dépose son brevet en 1846, mais son invention est trop rudimentaire et peu résistante, ce qui le pousse à l’abandonner, quelques années plus tard.

Le deuxième est John Boyd Dunlop en 1887, qui ajoute aux roues d’un vélo, jusqu’ici en bois, des tubes en caoutchouc remplis d’air.  Cet Écossais, qui ouvrira plus tard la première manufacture de pneumatiques, ne semble pas avoir eu vent de l’invention de Thomson lorsqu’il développe sa version du pneu qui commence à faire parler de lui. Le seul hic : le pneu de John Boyd Dunlop n’est pas démontable car il est fixé à la jante, il est donc extrêmement compliqué à changer.

Quelques années plus tard, en 1891, Édouard et André Michelin règlent ce problème, en brevetant leur pneu démontable. De tous les inventeurs du pneumatique, Édouard et André, sont ceux qui feront la meilleure utilisation de leur invention. Dès 1891, ils testent leur pneu sur la course cycliste du Paris-Brest, et en 1899 la Jamais Contente est chaussée de pneus Michelin lorsqu’elle devient la première voiture à dépasser les 100km/h.

Cependant, toutes ces inventions n’auraient jamais vu le jour si Charles Goodyear, en 1839, n’avait pas découvert la vulcanisation du caoutchouc. C’est grâce à cette technique que le pneu est élastique et adhère correctement à la route. Pour en savoir plus sur le procédé de vulcanisation cliquez ici.

Ainsi, comme c’est souvent le cas, l’invention du pneu n’est pas le fruit du travail d’un seul homme. Et aujourd’hui encore, les constructeurs travaillent pour améliorer constamment leurs pneumatiques.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *