Pneus et contrôle technique

contrôle pneus

Contrôlez ou faites contrôler vos pneus…

Faisant partie d’une des 10 catégories du contrôle technique automobile, les ‘liaisons au sol’, incluant les roues et les pneus, doivent faire l’objet d’une attention particulière pour éviter la contre-visite technique et son surcoût éventuel. Le point.

 

Les 11 points de contrôle concernant les pneumatiques

Obligatoire depuis 1992 pour tous les véhicules de moins de 3,5 tonnes avant leur quatrième année, puis tous les 2 ans, le contrôle technique porte sur 124 points de contrôle et 10 catégories : identification du véhicule, pollution et niveau sonore, organes mécaniques, liaisons au sol, direction, freinage, visibilité, éclairage/signalisation, structure/carrosserie et équipements.

Concernant les 11 points de contrôle des pneumatiques (Code 5.3.3), les défauts constatables entraînant une contre-visite* obligatoire ou non sont :
une « déformation ou coupure profonde » * : hernie et/ou boursouflure du flanc du pneu, entaille ou craquelure sur la bande de roulement ou le flanc, décollement ou déformation de la bande de roulement…
une « usure importante et/ou différence importante d’usure sur l’essieu »* : pneumatique recreusé, une profondeur des rainures principales inférieure à 1,6 mm sur un point mesuré de l’ensemble de la bande, absence de sculpture sur une partie de la bande…
des « marquages illisibles ou absence d’indicateur d’usure »* ;
des « dimensions inadaptées »* : dimensions des pneumatiques différentes sur un même essieu, montage qui ne concorde pas avec les données constructeur…
des « structures et/ou catégories d’utilisation différentes sur l’essieu »* : montage de pneumatiques de structures (radial, diagonal, bias-belted) ou de catégories d’utilisation (pneu neige, pneu été, pneu usage spécial…) différentes ;
mais aussi un « montage inadapté du pneumatique », la « présence d’un corps étranger », une « usure irrégulière », des « indices de vitesse inadaptés » et une « pression anormale ».

 

Est-il utile de faire réaliser un pré-contrôle technique pour ses pneus ?

Non. Jouer sur la peur des automobilistes de ne pas « réussir » le contrôle technique semble être une arnaque courante. Le risque, tomber sur des professionnels peu scrupuleux qui gonflent les devis, vous disent de changer vos pneus alors qu’ils passeront sans problème le contrôle technique, créent des défauts… Attention surtout si vous êtes une femme. Annoncé comme gratuit, ce pré-contrôle technique peut vous revenir au final très cher, et souvent pour rien.
Mieux vaut risquer une contre-visite dans un centre technique agréé, cela vous coûtera moins cher qu’un pré-contrôle technique soi-disant gratuit. Les prix d’une contre-visite oscillent entre 0 et 30 €, certains centres de contrôles techniques offrant la contre-visite gratuite.
N’hésitez pas à comparer les offres et à faire jouer la concurrence.

 

Non conformité avec le contrôle technique : quels risques ?

Ne pas se plier à l’obligation du contrôle technique est très risqué compte tenu de son prix. La réglementation n’imposant pas de tarification en ce domaine, les prix des contrôles techniques sont très variables d’une région à une autre, d’un centre technique à un autre. On peut trouver des tarifs à partir de 50 €, y compris la formule ‘contrôle technique + contre-visite’.
Utilisez les comparateurs de prix sur internet. Profitez des offres promotionnelles (jusqu’à – 50%), des créneaux low-cost de certains centres techniques automobiles…
Amende (de 90 à 750€), immobilisation du véhicule et confiscation du certificat d’immatriculation… sont les risques encourus en cas de défaut de contrôle technique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *